désavantage


désavantage

désavantage [ dezavɑ̃taʒ ] n. m.
• 1290; de dés- et avantage
1Élément négatif dans un ensemble. Cette situation présente quelques désavantages. désagrément, inconvénient.
2Condition d'infériorité. handicap. Le désavantage d'une position.
Spécialt Voir qqn à son désavantage, le voir sous un jour défavorable. Se montrer à son désavantage. Tourner au désavantage de qqn, le désavantager. ⇒ détriment, préjudice.
⊗ CONTR. Avantage, bénéfice.

désavantage nom masculin Infériorité de quelqu'un dans une situation quelconque ; handicap : Désavantage intellectuel, physique. Inconvénient inhérent à quelque chose (lieu, activité, appareil, etc.) : Les désavantages d'un métier.désavantage (expressions) nom masculin Être à son désavantage, se montrer sous un jour défavorable. Tourner au désavantage de quelqu'un, évoluer à son détriment ; désavantager. ● désavantage (synonymes) nom masculin Infériorité de quelqu'un dans une situation quelconque ; handicap
Synonymes :
- inconvénient
Contraires :
- bénéfice
Inconvénient inhérent à quelque chose (lieu, activité, appareil, etc.)
Synonymes :
- désagrément
Contraires :
- agrément
Tourner au désavantage de quelqu'un
Synonymes :
- détriment
- préjudice

désavantage
n. m.
d1./d Cause d'infériorité. Le désavantage d'une position.
d2./d Préjudice, dommage. Cette clause du contrat est à votre désavantage.

⇒DÉSAVANTAGE, subst. masc.
A.— [P. oppos. à avantage, bien, plaisir, profit (cf. avantage I)] Tout élément négatif ou considéré parfois comme tel dans un ensemble. Savoir les avantages et les désavantages des deux solutions; souligner les désavantages d'un métier, d'une vocation. Synon. plus usité inconvénient. Seulement, elle [Lamiel] manquait un peu d'embonpoint. « C'est un des désavantages de l'extrême jeunesse », se dit le duc (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 154).
B.— Situation d'infériorité qu'une personne, une chose a sur une autre (ou sur son état antérieur) dans une lutte, une comparaison, une concurrence. Désavantage physique; avoir le/du désavantage au jeu. Avoir le désavantage des armes, du nombre, de la position, du poste, du vent (domaine milit.).
Spécialement
Voir qqn à son désavantage. Le voir sous un jour défavorable. Se montrer à son désavantage :
1. Il y a des gens qui ont la spécialité de nous ôter l'aisance, l'esprit et la gentillesse, et de nous mettre ainsi à notre désavantage. Naturellement, ils nous jugent comme ils nous voient, c'est-à-dire en mal.
AMIEL, Journal intime, 1866, p. 396.
Tourner au désavantage de qqn. Évoluer à son préjudice, son détriment :
2. ... mais par bonté, par indiscipline, Albert savait mal se conduire dans la vie; il soignait peu ses propres intérêts et, souvent, ce qu'il entreprenait tournait à son désavantage, de sorte que dans la famille, on ne le prenait pas tout à fait au sérieux.
GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 399.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1286-90 (J. DE PRIORAT, Liv. de Vegece, B.N. 1604, f° 39b ds GDF. Compl.); 1479 a nostre dommaige et desavantaige (Ord., XVIII, 536, ibid.); 1797 « inconvénient qu'offre quelque chose » (Voy. La Pérouse, t. 3, p. 113). Dér. de avantage; préf. dé(s)-. Fréq. abs. littér. :161.

désavantage [dezavɑ̃taʒ] n. m.
ÉTYM. 1290; de dés- (→ 1. Dé-), et avantage.
1 Condition d'infériorité (en quelque genre que ce soit). Handicap, inconvénient. || Le désavantage d'une position.Élément négatif. || Cette situation présente quelques désavantages. Désagrément.
1 Les nouveautés ont ce désavantage qu'on y va moins en spectateur qu'en critique.
Marmontel, Éléments de littérature, Œ., t. X, p. 42.
(Après à…). || Voir (qqn) à son désavantage, le voir sous un jour défavorable. || Se montrer à son désavantage.
2 J'aimerais la société comme un autre, si je n'étais sûr de m'y montrer non seulement à mon désavantage, mais tout autre que je ne suis.
Rousseau, les Confessions, III.
Tourner au désavantage de qqn : désavantager qqn. Détriment, préjudice. || Le combat tourna à son désavantage; il eut le dessous.
3 Le régime de l'École Alsacienne amendait celui du lycée; mais ces améliorations, pour sages qu'elles fussent, tournaient à mon désavantage.
Gide, Si le grain ne meurt, I, IV, p. 110.
2 Sports. Pénalisation consistant en une suppression de points.
CONTR. Avantage.
DÉR. Désavantager.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • désavantage — DÉSAVANTAGE. s. m. Infériorité en quelque genre que ce soit, combat, dispute, démêlé, concurrence, compétence, etc. Ainsi on dit, que L Infanterie a bien du désavantage en rase campagne contre la Cavalerie. Prendre, voir les gens à leur… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • desavantage — Desavantage. s. m. Prejudice, dommage. Apporter du desavantage. il ne se passera rien à vostre desavantage. quelque desavantage qu il y ait pour moy je le feray. cette affaire, ce combat s est passé à son desavantage. l Infanterie a bien du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • desavantage — Desavantage. A mon grand desavantage, Magno meo damno, vel incommodo …   Thresor de la langue françoyse

  • Désavantage — (fr., spr. Desawangtahsch), Nachtheil, Schaden, Verlust; daher Désavantageux (spr. Desawangtaschös), unvortheilhaft; Desavantagiren, bevortheilen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Desavantage — (franz., spr. desawangtāsch ), Nachteil, Verlust; desavantagieren, benachteiligen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Désavantage — (frz. Desawangtahsch), Nachtheil, Verlust; desavantagiren, verlieren …   Herders Conversations-Lexikon

  • DÉSAVANTAGE — s. m. Infériorité en quelque genre que ce soit de combat, de lutte, de dispute, de concurrence, etc. L infanterie a du désavantage en rase campagne contre la cavalerie. Avoir du désavantage au jeu. Prendre les gens à leur désavantage.   Il se dit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • désavantage — (dé za van ta j ) s. m. 1°   Perte d avantage, préjudice. L affaire a tourné à son désavantage. •   Ils en eussent reçu moins de désavantage, TRISTAN Panthée, I, 1. •   Si je l entretins hier et lui fis bon visage, N en imaginez rien qu à son… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉSAVANTAGE — n. m. Infériorité en quelque genre que ce soit qui empêche de réussir. Le désavantage de la position. Voyez bien, avant de vous déterminer, les avantages et les désavantages de la situation que l’on vous offre. Voir quelqu’un à son désavantage,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Desavantage — Des|avan|ta|ge [...avã ta:ʒ(ə)] die; , n <aus gleichbed. fr. désavantage zu ↑des... u. ↑Avantage> (veraltet) Nachteil, Verlust (bes. Spielverlust) …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.